« Les conquérants du monde ancien »
        
« Chroniques historiques des premiers migrants vers l'Algérie 1814 – 1912 »
                                            Pierre B. Decaillet


http://www.youtube.com/watch?v=tsj5T7OspfE 
Lien des vidéos de notre ami MICK
Photos Louis Dura Uzés 2008 les enfants de l'algérois
Des enfants de Maison Carrée
LES RÉVOLTÉS D'EL-DJEZAÏR
         
Robert Pons
Contact webmaster
Blason réalisé par 
Jean-Paul FERNON
Un peu d'histoire.... 

Maison-Carrée se situe à 12 km d' Alger, c' est là que commence l' histoire de ma ville. 
« Ce n' est que le 14 Septembre 1870 que Maison-Carrée à été érigée en commune de plein exercice. 
Auparavant, elle faisait partie de la commune de la Rassauta créée par un arrêté gouvernemental du 
31 Décembre 1856. 
Avant de prendre son nom définitif, de celui donné au vaste bâtiment carré construit en 1724 par les 
Turcs à l' endroit qui deviendra plus tard le quartier Belfort , Maison-Carrée s'est appelée 
successivement Bordj El Kantara (fort du pont), Bordj Yahia et Dra El Harrach ( bras de l'Harrach). Pour 
entrer dans Maison-Carrée, on franchissait la rivière l'Harrach par un pont bâti en 1697 par Hadj Ahmed
Bey et restauré en 1736 par Ibrahim Ben Radam, ainsi que le rappelle une inscription turque placée 
sur le parapet droit. Un tablier métallique y a été ajouté en 1878. Maison-Carrée est sans rapport avec 
le monument de Nîmes. 

Maison-Carrée, où se tenait le vendredi un des plus grands marchés d' Afrique du Nord , a connu un 
développement rapide et important . Si en 1870 , elle ne comptait que 1693 habitants , 24.595 la 
peuplaient en 1936 , 41.195 en 1948 et plus 50.000 au recensement de 1953 . Il y avait plusieurs 
quartiers , les lotissements de Bellevue , les Cinq Maisons , Pons quartier de Belfort , Parc Bomati , cité
des usines , quartier de la Gare , quartier Fouquereau , Sainte Corinne , quartier P.L.M et cité Militaire 

Ville de garnison , elle a hébergé le 5ème Régiment de Tirailleurs Algériens cantonné précisément à 
la maison-carrée, donc à Belfort auquel a succédé le 45ème Régiment des Transmissions. A la cité 
militaire, ont stationné le 65ème Régiment d' Artillerie , le 5ème Régiment de Chasseurs d' Afrique , le 
10ème C.O.M.A ainsi que la gestion des Subsistances Militaires . Enfin, à Bellevue, c'est une caserne 
de Gardes Mobiles qui avait été édifiée . Son importante gare de triage , point de bifurcation de la 
voie ferrée vers Oran et Constantine . 

Minoteries , briqueteries , tannerie, distilleries , brasseries , fonderie , assemblages automobiles , 
charpentes métalliques, menuiserie industrielle, huilerie, produits chimiques, entrepôts de produits 
pétroliers, etc.....employaient une nombreuse main - d' oeuvre. Les vins des coteaux de l' Harrach, 
parmi les vins de liqueurs, de délicieux vins de dessert, le muscat de l' Harrach . Maison-Carrée 
comptait également de grands domaines agricoles en périphérie . 
Aussi elle a eu le privilège de voir édifier sur son territoire deux écoles d' ingénieurs qui ont acquis 
une grande renommée : L' Institut Agricole et L' Institut Industriel. Dans le guide d' Alger de 1960, on 
recommandait de se rendre aux Brasseries et Glacières d' Algérie, situées au lotissement Lavigerie 
Industriel. Cette usine pouvait être visitée chaque jeudi après-midi. C' était la construction du genre la 
plus moderne au Monde . La bière B G A de Maison-Carrée est connue aujourd' hui en France sous l' 
appellation " 33 Export " . 
Maison-Carrée possède deux stades. Le premier, aménagé en 1930, est celui du R.C.M.C, le Racing 
Club de Maison-Carrée. Les damiers rouges et noirs ! L' équipe phare du football pas un 
Maison-Carréen n' est resté indifférent à sa destinée. Quand au stade Lavigerie, aménagé dans les 
années 50, il possède un terrain de football , des vestiaires, des douches, une tribune de 30 mètres de 
long et l' unique piste d' athlétisme de l' Algérie de l' époque. 
Seule ombre au tableau, l' odeur de l' Harrach, suite à des problèmes de pollution, d' usine qui 
déversait ses eaux résiduaires dans l' oued, à qui des tonnes de chlorophylle ne rendraient pas une 
haleine fraîche .Décembre 1856. 
Avant de prendre son nom définitif, de celui donné au vaste bâtiment carré construit en 1724 par les 
Turcs  
 »   ( 1 )
Au hasard des rues et quartiers de Maison-Carrée on pouvait retracer l'épopée des hommes qui l'ont 
bâtie , lotissement Lavigerie , lotissement Goyard, avenue Zévaco, avenue Bugeaud, parc Bomati 
etc.......Les souvenirs qui remontent, ils font partie intégrante de notre vie là bas....Pâques et 
Pentecôte : avec les pique-niques ou plutôt les "cabassettes", et la traditionnelle "Mouna"qu' on 
déballait aux Pins Maritimes. Tout Maison-Carréen est allé à la baignade à Fort de l'Eau , notre station 
balnéaire, avec sa réputation de brochettes, de merguez et aussi de la délicieuse soubressade 
Mahonnaise, c' était notre St Tropez à nous. 
Voila notre Maison-Carrée où s'écoulaient des jours heureux, mais hélas interrompus......Grâce à la 
volonté de quelques uns, tous les ans au mois de Mai les Maison-Carréens se retrouvent à Sarrians 
près de Carpentras avec le R.C.M.C "Rassemblement des Copains de Maison-Carrée" 
Association sous la Présidence de notre ami Michel Perez et de Lucie DEVESA secrétaire sans oublier 
l'ensemble du bureau très dévoué pour bien nous accueillir tous les ans. 




(1) La-bas..Maison-Carrée - Maryvonne Mathieu (Editions Scriba)